Stage de lutherie : Pierre-André (novembre 2008)

Stage de lutherie : Pierre-André (novembre 2008)

Pierre-André, l'ami musicien, ancien peintre en décors de cinéma et qui joue dans le groupe DJIVILLI QUARTET avec Fanny (violon), Marc (contrebasse) et Jérôme (guitare), a réalisé une très belle arch top dont il a fait lui même la couleur, qui est une tuerie et qui sonne très très bien !

Quand se revoit-on l'ami ?

Commentaires

Récapitulons:
ma première DB (c'est comme ça qu'on appelle les guitares de Dominique entre initiés) était pour ainsi dire une guitare "du catalogue": une manouche grande bouche à la sonorité somptueuse.
A force de la jouer me vint une idée plus précise du son dont j'avais besoin; je demande à Dominique de réaliser une guitare que certains n'hésitent pas à surnommer "Excalibur"!

Et puis :
-c'est pas parfait...
-mais Dominique je me disais que comme c'est une contre-éclisse qui ne se voit pas du tout...
-..!
-OK, je continue...

Vous entendrez souvent ce dialogue lors de votre stage car que vous soyez débutant ou expérimenté, Dominique vous demandera toujours d'approcher au plus près de la perfection, avec son aide au besoin (c'est rassurant); le bonhomme sait bien que les erreurs se paient de plus en plus cher au fur et à mesure de l'avancement de l'instrument.
C'est terrible de fabriquer une guitare : plus on avance et plus on risquez de compromettre tout ce qui a déjà été fait, mais c'est terrible aussi dans le sens où quand on l'a terminée et réussie (ce qui grâce à Dominique est obligatoire) on est envahi d'un étrange sentiment de fierté (c'est MOI qui l'ai fait) mêlé de modestie : aux Césars de la lutherie c'est évidemment vous qui l'emportez mais vous ne pouvez qu'en attribuer tout le mérite à Dominique...

Côté ambiance c'est top : un cadre agréable et reposant, poêle à bois l'hiver, petits oiseaux l'été, un outillage de pro, les anecdotes de Dominique, les blagues quotidiennes de l'ami-ébéniste-qui-ne-veut-pas-parler-de-ses-combines-de-vernisseur, France Inter en continu... que du bonheur...

Côté menus : top aussi, mais comment s'appellent déjà ces machins issus du potager que l'on met autour de la viande pour faire joli ou même, éventuellement, pour les manger?

Et maintenant?
Et bien un jour, je le sais, je réaliserai, chez Dominique, une douze-cordes... Je ne jouerai qu'un seul accord, mais le son sera tellement magique que ça suffira...

1 commentaire